Petite présentation (par Cécile V.)


Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Cécile

Verba volant. Scripta manent.


Nombre total de pages vues

mercredi 28 février 2018

La Chambre des Merveilles de Julien Sandrel

La chambre des merveilles

Julien Sandrel
Editions Calmann-Levy

272 pages

Parution : 07/03/2018

Synopsis
Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Avis
Vous connaissez la symbolique du phénix? Cet oiseau qui renaît de ses cendres... Avec La chambre des merveilles, j'aurai tendance à utiliser cette métaphore pour qualifier le roman de Julien Sandrel ... Renaître pour les uns et apprendre de ses erreurs tout en évitant de les reproduire pour les autres.
Ce livre qui se voudrait très triste (oui il l'est malgré tout) s'avère être in fine un pur moment d'amusement livresque. Alors certes on s'amuse, mais attention, on est aussi amené à pleurer avec ce roman, car si l'auteur badine avec le petit Louis, il s'octroie tout de même des pauses chargées d'émotions. Il est à l'image d'un petit bonbon acidulé : un équilibre parfait entre sucre et acidité.
Lire ce roman en étant maman, ce n'est certes pas l'idéal. On aurait tendance à transposer nos propres peurs en lisant un tel livre. Mais l'auteur ne fait pas dans le mélo-dramatique et son style est rafraîchissant, rapide et gourmand. On ne se lasse pas. Les réflexions internes du petit Louis sont rigolotes et surprenantes (poker face). J'ai adoré le style de ce gamin.
Je loue le courage de cette mère Thelma prête à tout pour son fils. Il y a de belles leçons de vie dans cette histoire, même si pour ma part je ne suis pas certaine qu'il soit possible de réaliser autant de choses pour tout le monde. Si l'on devait transposer cette fiction en une réalité, car certains parents se retrouvent malheureusement dans de telles situations, devant un tel désemparement, il est vrai que l'on serait près à déplacer des montagnes pour notre progéniture. Albert Einstein le disait « Seuls ceux qui tentent l’absurde peuvent réaliser l'impossible »
Je conseille la lecture de ce livre. Vraiment. C'est une merveille, à l'image de son titre.
Encore une fois, un grand merci aux Editions Calmann-Levy.

Note : 10/10


Vous pouvez me retrouver sur les sites :


Babelio https://www.babelio.com/livres/Sandrel-La-chambre-des-merveilles/1024283/critiques/1554718


Livraddict https://www.livraddict.com/profil/mapassionlitteraire/




mercredi 14 février 2018

Fantazmë de Niko Tackian


Fantazmë

Niko Tackian

Parution 03/01/2018

Editions Calmann-Levy Noir

Thème : Roman policier

Synopsis

Janvier 2017. Dans une cave du 18e arrondissement de Paris, un homme est retrouvé, battu à mort. Sur place, beaucoup d’empreintes et un ADN ne correspondant à rien dans les fichiers de police. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’enquête qui restera en suspens des années, se dit-il.

Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt la rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable, un Fantazmë, le « spectre » en albanais.

Tomar et son équipe se lancent dans l’enquête et seront très vite troublés par le parcours des victimes, qui de leur vivant cultivaient carrément le sordide. Pourtant Tomar s’accroche à son devoir de flic, d’autant plus que son avenir lui semble menacé : un lieutenant teigneux de l’IGPN, la police des polices, a convoqué son adjointe, Rhonda, pour l’interroger sur un couteau, une pièce à conviction dans une affaire de meurtre mystérieusement disparue des Archives. Or, ce couteau, c’est celui de Tomar, et si on remonte jusqu’à lui…


Avis

Première lecture de Niko Tackian pour moi avec ce second opus, Fantazmë (« Spectre » en albanais). Je n’ai malheureusement pas eu la chance de lire Toxique, premier roman de l’auteur, mais si l’on s’en tient à la compréhension de ce polar dynamique, vous n’aurez nul besoin de cette première approche. Le style est simple et l’enquête du commandant Tomar Khan, du 36 Quai des Orfèvres, en apparence très classique se révèle finalement être une intrigue profonde mêlant des personnages touchants et ancrée dans une actualité déplorable en terme de respect des droits et des libertés fondamentales au regard des migrants et des réfugiés. Ce polar est très bon dans le sens où il fait appel à une conjoncture des plus concrètes. L’auteur donne un rythme soutenu à son roman. La réalité du monde dans lequel nous vivons, Nicko Tackian nous la fait ressentir dans son écriture et tente d’heurter au passage son lectorat avec les laissés pour compte, ceux qui vont être la proie des proxénètes, des trafiquants en tout genre et exploités comme main d’œuvre bon marché pour enrichir les réseaux mafieux…

On plonge dans les méandres de la Mafia albanaise qui sévit à Paris et dans ses proches banlieues avec des revirements étonnants…les oppresseurs deviennent les opprimés et les opprimés deviennent les oppresseurs… Finalement fiction et réalité se rejoignent de par l’omniprésence de cette actualité qui, malgré la forte propension à l’individualisme qui règne dans nos sociétés, heurte incontestablement notre sensibilité.

A côté de cela, nous avons affaire à un commandant, Tomar Khan dont la psychologie troublante laisse présager qu’un passé obscur et difficile le hante, l’obligeant à canaliser une sorte de violence par la pratique du sport, mais qui ne lâche rien pour autant.

Avec une dynamique de style plutôt pertinente et une atmosphère oppressante, poignante et un rythme effréné, Niko Tackian peut résolument se faire une petite place parmi les meilleurs auteurs de polars français. Avec des chapitres que j’espère un tout petit peu plus longs sur ces prochains opus, je suis désormais pressée de découvrir à nouveau la plume de Niko Tackian.

Un grand merci aux Editions Calmann-Levy pour leur confiance et cette belle découverte!

Note : 9/10

https://www.babelio.com/livres/Tackian-Fantazm/1010553/critiques/1554736

https://www.livraddict.com/profil/mapassionlitteraire/