Petite présentation (par Cécile V.)


Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Cécile

Verba volant. Scripta manent.


Nombre total de pages vues

dimanche 19 mars 2017

Elle voulait juste marcher tout droit - Sarah Baruck - Editions Albin Michel

Elle voulait juste marcher tout droit
Sarah Baruck

Editions Albin Michel
432 pages
Parution : Février 2017


Synopsis

1946. La guerre est finie depuis quelques mois lorsqu’Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son drôle de tatouage sur le bras.

C’est le début d’un long voyage : de Paris à New York, Alice va découvrir le secret de son passé, et quitter à jamais l’enfance.


Avis

Un nouveau coup de cœur avec le roman « Elle voulait juste marcher tout droit" de Sarah Baruck.

Sur un fond de seconde guerre mondiale, Sarah Baruck remonte le temps et décide de placer son récit sous le regard d'une enfant âgée de seulement 5 ans en début de roman. 
Un pari osé mais un pari gagné !

Tout commence dans la campagne de Salies-de-Béarn où la petite Alice vit avec Jeanne, sa nourrice.
La guerre fait rage mais la petite et la nourrice vivent plus ou moins éloignées de cette dure réalité. Malgré tout Alice s'interroge et ne comprends pas pourquoi il est nécessaire de faire profil bas.

Puis un jour, la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie marque enfin la fin de cette abominable guerre mais pour Alice c'est aussi le début d'une nouvelle vie. En effet, sa mère,Diane, cette femme qu'elle ne connaît pas et qui lui fait terriblement peur de part sa maigreur, débarque chez Jeanne et repart avec Alice pour Paris. Alice se sent arrachée des bras tendres et affectueux de Jeanne. Mais qui donc est cette femme froide, pâle, maigre, silencieuse et tatouée d'une suite de chiffre sur son avant-bras ?

Sa mère est distante et ne lui donne aucune marque d’affection. Alice qui espérait depuis toujours connaître la femme qui l'avait mise au monde, la vie à Paris ne va pas être si facile. Elle fait tout de même des rencontres agréables notamment celle de Jean-Joseph, le petit voisin juif et Marcel, qui chaque jour,va consulter les «listes»

Du printemps 43 à l'été 47, nous suivons cette guerre et cette après-guerre sous le regard de cette gamine et son contingent de soucis qu'elle va devoir affronter. Entre climat d'angoisse et tendres moments avec notamment le rapprochement avec son oncle Vadim dont elle fera la connaissance en étant envoyée à New York rejoindre son soit-disant père, l'auteur nous offre un roman émouvant et pleins de rebondissements ponctués par les nombreuses questions que se posent Alice sur ses origines, sa mère, son père, son oncle Vadim et sur cette guerre en général.

Un tout petit bémol sur la dernière partie du roman où je trouve les capacités de la jeune femme un peu trop improbables à mon sens sur son potentiel à soulever de lourdes charges à seulement à peine 10 ans. Cependant cet aspect n'a absolument pas entaché ma vision globale du roman.

Un très bon moment de lecture !


Merci encore aux Editions Albin Michel pour cette belle rencontre.

Note : 10/10