Petite présentation (par Cécile V.)


Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Cécile

Verba volant. Scripta manent.


Nombre total de pages vues

lundi 30 novembre 2015

Le fil rouge de Paola Barbato aux Editions Denoël



Le fil rouge
Paola Barbato

Editions Denoël
Collection Sueurs Froides

368 pages
Traduit de l'italien par Anaïs Bouteille-Bokobza

Parution : 05.11.2015


Quatrième de couverture

Que fait un homme quand il se retrouve face à l’assassin de son enfant? 


Antonio Lavezzi mène une existence solitaire et monotone depuis le jour où Michela, sa fille de treize ans, a été sauvagement assassinée. Sa femme l’a quitté, et le meurtrier n’a jamais été arrêté. Antonio travaille dans le bâtiment avec un ami d’enfance. Ce dernier lui présente inlassablement de petites amies potentielles qui ne l’intéressent pas. Lorsqu’un corps est découvert sur le chantier dont il est responsable, des éléments troublants amènent Antonio à penser que cette affaire et son histoire personnelle sont liées. Contacté par un homme mystérieux, baptisé l’Assassin, qui lui ordonne d'exécuter des criminels ayant échappé à la justice, Antonio décide d’obéir et va s’extraire peu à peu de sa torpeur et de son silence. L'Assassin semble savoir qui a tué Michela, et Antonio, pris dans une spirale meurtrière, est plus que déterminé à venger sa fille. 
Paola Barbato impose une fois de plus sa vision et son style uniques : le schéma de vengeance privée à l’œuvre est savamment imaginé et décrit. Le Fil rouge, c’est à la fois un Crime de l’Orient-Express moderne et un Dexter à l’italienne.




Ma première immersion dans le monde de Paola Barbato s'est faite l'an dernier avec la lecture de son premier roman, A mains nues, également dans le collection Sueurs Froides aux Editions Denoël.

Parce que son premier ouvrage fut littéralement un véritable coup de cœur pour moi, il était normal que je sollicite ce nouvel opus et que je me replonge dans cet univers propre à Paola Barbato. Mélange de suspens psychologique et de thriller, l'auteur  manie avec une facilité déconcertante toutes les différentes variantes d'un très bon roman pour nous amener là où elle le désire.

Paola Barbato dissèque à la perfection la psychologie de ses personnages. Elle joue avec leur passé, leurs souvenirs et les drames qui les accable. C'est le cas avec Antonio Lavezzi. Un jour, en rentrant chez lui, il est agressé et le coup que son agresseur lui porte à la tête le plonge dans le coma. Mais ce n'est pas le seul drame du jour, son agresseur a également violé et tué sa fille âgée seulement de 13 ans et c'est sa femme Lara qui va découvrir le corps sans vie de leur fillette. Antonio ne s'est jamais remis de la mort atroce de son enfant et son mariage se clôture par un divorce. Antonio continue de vivre malgré lui mais il s'impose des journées rythmées par une routine bien huilée lui permettant ainsi d'éviter de sombrer.  

La plume de l'auteur confirme mon coup de cœur avec A mains nues. Paola Barbato ne fait pas dans la demi-mesure et manie son thriller avec un talent inouï et un style assuré, caustique et dynamique gratifiant ainsi son récit de passages où se mêlent violence, émotion et frisson.    
Je reste malgré tout attachée au brio de son premier roman qui m'avait scotché. Ici son talent transparaît à nouveau, dans un style identique avec toutefois une moins belle découverte qu'avec son premier opus.

Paola Barbato reste pour moi une auteure à suivre tant son talent me subjugue.

Un grand merci aux Editions Denoël pour cette nouvelle belle découverte. Ce fut à nouveau un réel plaisir de lecture.

Note : 9/10

Si vous souhaitez vous procurer ce roman, le lien est le suivant : http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Le-Fil-rouge