Petite présentation (par Cécile V.)

Petite présentation By Cécile V.

Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Verba volant. Scripta manent.

Nombre total de pages vues

vendredi 12 décembre 2014

Trente-six chandelles de Marie-Sabine Roger




Trente-six chandelles
Marie-Sabine Roger
Editions du Rouergue

278 pages
Parution : 20.08.2014
Genre : littérature française, humour




Quatrième de couverture
Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortimer Décime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans. 
La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ? Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale ?

Entre la saga tragique et hilarante des Décime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?


Dans le cadre de la 5ème édition des Matchs de la rentrée littéraire 2014 organisée par Priceminister-Rakuten et parmi une jolie sélection de livres ayant été proposés, je me suis orientée sur le roman Trente-six chandelles de Marie-Sabine Roger aux éditions du Rouergue. Le résumé a piqué ma curiosité et la couverture de ce dernier a attiré mon attention.  

Ce roman pose un regard étonnant avec une pointe d'humour noire sur le tragique destin de toute la descendance masculine d'une même famille, portant le même nom" Decime", destinée à mourir, tous, à 11h00, le jour de leur 36ème anniversaire, avec en plus un prénom pour chacun d'entre eux commençant tous par la même syllabe "Mor".

Nous sommes le 15 février, c'est aujourd'hui les 36 ans de Mortimer Decime, il est bientôt 11h et comme tous les autres hommes de sa famille, il se prépare à mourir. Revêtant son plus beau costume, Mortimer a déjà tout prévu, il a résilié son bail, l'électricité et le gaz ont été coupés, il n'a plus qu'à s'allonger dans son sofa et attendre 11h, l'heure de son infortune.

On apprécie fortement ce roman du début à la fin. Même si le sujet abordé n'a rien de plaisant, on se bidonne. C'est excellent! L'humour noir est présent de manière plutôt légère afin de ne pas brusquer le lecteur et les anecdotes du passé contées par Mortimer sont excellentes et véritablement cocasses.

On envie l'affection que Mortimer partage avec ses amis Paquita et Nassardine, les deux autres protagonistes de ce roman. On les aime ces deux là! De amis aimants qui ne demandent jamais rien en retour et qui ne se contentent que du peu, seul l'amour qu'ils se portent mutuellement les comblent de bonheur. Attachants, déconcertants, un brin extravagant et drôle, ils apportent également la touche d'humanité à ce roman qui ne fait pas que nous tordre de rire, mais qui nous donne également une jolie leçon de vie.

On y rencontre également Jasmine, un personnage tout aussi étonnant et léger que les autres.

Le style de l'auteur est léger et respire la bonne humeur. Les répliques sont saisissantes et efficaces.

Un roman agréable gonflé d'humour et de fantaisie!

Je remercie encore Priceminister et son opération des Matchs de la rentrée littéraire 2014 m'ayant permis de découvrir ce fabuleux roman! 

Notes :
- qualité de l'écriture : 4/5
- plaisir de lire : 4/5
- originalité du livre : 4/5

Note globale : 8,5/10