Petite présentation (par Cécile V.)


Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Cécile

Verba volant. Scripta manent.


Nombre total de pages vues

mardi 16 décembre 2014

Septembre rouge d'Anders Bodelsen



Septembre rouge
Anders Bodelsen
 Traduit du danois par Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen
289 pages

Parution : 23 octobre 2014
Editions Folio
Collection Policier

Quatrième de couverture

Søren est mort dans lors d'un glissement de terrain en montagne. Sa femme Vera l'a identifié sans le moindre doute, tous l'ont pleuré, puis ont fait leur deuil. Et les années ont passé... Mais alors qui est cet homme que Jens a cru voir dans une station-service où il s'était arrêté par hasard ? Convaincu d'avoir reconnu son frère - bien vivant - Jens va tenter de comprendre qui était vraiment Søren et quels secrets pourraient l'avoir obligé à disparaître...



Un grand merci aux éditions Folio et à toute l'équipe de Livraddict pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Cinq années se sont écoulées depuis la mort de Søren lors d'une expédition en montagne. Vera, sa femme qui l'a identifié sans aucun doute possible continue à vivre malgré l'absence douloureuse de son mari. Un jour, son frère Jens se rends dans une station-service et croise  le regard d'un homme qui ressemble énormément à Søren. Dans l'esprit de Jens, le doute s'installe, se pourrait-il qu'il s'agisse effectivement de son frère?
Parce que cette rencontre va le troubler, il décide finalement d'appeler Vera, la veuve de son frère, qu'il n'a pas revu depuis plusieurs années.

Un style simple avec une histoire plutôt réaliste et des personnages ordinaires qui se suffisent à eux-mêmes.
Dans ce roman, nous ne sommes pas réellement dans un policier. Il ne faut pas s'attendre à y trouver flics, meurtriers et victimes. Le concept même de cet ouvrage est très subtil et le choix du titre l'est tout autant. L'auteur y mêle beaucoup d'aspects liés à la politique interne qui règne au Danemark et c'est sans doute le plus déroutant dans l'histoire. L'intrigue est mystérieuse et opaque.

Je reviens d'ailleurs sur le choix du titre, Septembre rouge, certainement une allusion au passé de Jens et Søren noirci par leur dérive terroriste à l'époque de leur jeunesse insouciante. Malheureusement, parfois les spectres du passé ressurgissent.
Après toutes ces années, Jens qui avait réussi à se construire une vie paisible et sans problème, va de nouveau devoir se risquer pour sauver son frère.

Un livre agréable à lire et à découvrir. L'aspect politico-économique présent dans cet opus peut éventuellement dérouter par moment mais le style de l'auteur fait de cet ouvrage une découverte plutôt atypique pour un roman de la catégorie policier.

Un livre à découvrir!

Note : 7/10