Petite présentation (par Cécile V.)

Petite présentation By Cécile V.

Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Verba volant. Scripta manent.

Nombre total de pages vues

mardi 30 septembre 2014

Lune Mauve - Tome 1 : La Disparue de Marilou Aznar






Lune Mauve Tome 1 : La Disparue

Auteur : Marilou Aznar
Édition : Casterman
Parution : 2013
Pages : 432
Genre : Fantastique, Jeunesse



À la veille de ses 16 ans, Séléné Savel voit sa vie changer brutalement de cap. Son père, un universitaire excentrique avec lequel elle vit seule en Bretagne depuis la disparition mystérieuse de sa mère, Iris, six ans auparavant, l’envoie à Paris pour y entrer en seconde au prestigieux lycée Darcourt.

Froidement accueillie par sa cousine Alexia qui règne sur l’établissement, étrangère aux codes de ce nouvel environnement très snob, la jeune fille désespère. Elle ne trouve un certain réconfort que dans la compagnie de deux garçons très dissemblables : Thomas, un jeune musicien plein d’humour qui n’est manifestement pas insensible à son charme, et surtout Laszlo, un étudiant troublant dont elle va devenir passionnément amoureuse.

Séléné est assaillie de visions étranges et de cauchemars. Des événements troublants se produisent. Amenée à enquêter sur le mystère de sa mère disparue, la jeune fille va peu à peu découvrir que celle-ci venait d’ailleurs, d’un monde parallèle où une ancienne civilisation mésopotamienne s’est perpétuée, sous l’influence d’une lune intelligente adorée comme une divinité. Les événements dramatiques que déclenche cette série de découvertes vont bouleverser à tout jamais l’existence de Séléné.



Si j'ai eu l'honneur de lire le premier tome de cette tétralogie, c'est grâce à Liyah et aux éditions Père Castor Flammarion - Casterman - Autrement Jeunesse - que j'ai gagné ce fabuleux roman suite à un concours organisé sur le blog "Les Lectures de Liyah". Je les en remercie énormément d'autant plus que ce roman est une belle découverte avec une auteure française qui nous plonge dans un monde fantastique avec un style bien à elle, un vocabulaire riche et un style plaisant dont on ne se lasse pas.

Les bourrèlements de l'adolescence, voilà ce que l'auteure a réussi à mettre en avant, de manière assez éloquente dans ce premier opus. L'hostilité malsaine que peuvent s'infliger les adolescents entre eux sans se rendre compte que la plupart du temps leurs actes peuvent avoir des conséquences dramatiques, Marilou Aznar pointe du doigt les méfaits d'Internet et des réseaux sociaux utilisés pour répandre moqueries et humiliations entre élèves. Alors, en effet, c'est sans difficulté que l'on s'attache à Séléné et aux désordres que vit cette adolescente dans son nouveau lycée parisien, Darcourt.

Les protagonistes sont nombreux, attachants et horripilants pour certains même si au fil de notre lecture on s'aperçoit que les personnages que nous avions déjà rangé dans une certaine catégorie sans réellement se poser de questions sont finalement beaucoup plus complexes que cela. Car en effet Laszlo, Alexia et Thomas nous réservent assurément dans les prochains tomes quelques revirements de situations.  

Pour conclure, ce premier tome est une belle réussite surtout qu'il s'agit d'un tout premier roman pour l'auteure et c'est avec plaisir que je me suis plongée dans la quête identitaire de Séléné, cette ado qui cherche véritablement sa place dans la société au milieu des tumultes familiaux, des joies et des drames d'un lycée parisien et surtout de cette fascinante et énigmatique civilisation ancienne et oubliée : Les Sumériens.

Note : 8/10

mercredi 17 septembre 2014

Divergente - Tome 2 : Les insurgés de Veronica Roth




Divergente - Tome 2 : Les insurgés

Veronica Roth
Paru le 8 Novembre 2012
Edition Nathan

462 pages

Résumé

Un choix peut vous transformer ou encore vous détruire. Mais chaque choix comporte son lot de conséquences, et alors qu'elle est entourée d'une vague de mécontentement au sein des factions, Tris Prior doit encore essayer de sauver ceux qu'elle aime, ainsi qu'elle-même, tout en luttant contre des questions de douleur et de pardon, d'identité et de loyauté, de politique et d'amour.

Le jour de l'initiation de Tris aurait dû être marqué par la célébration et la victoire auprès de sa faction; au contraire, cette journée se termina par des horreurs indescriptibles. La guerre menace d'éclater alors que le conflit croît entre les factions aux idéologies différentes. Et en temps de guerre, les camps se forment, les secrets émergent et les choix se font de plus en plus irrévocables, et d'autant plus puissants. Transformée par ses propres décisions, mais aussi rongée par la douleur et les remords, des découvertes radicales et des relations changeantes, Tris devra embrasser pleinement sa Divergence, même si elle n'a pas conscience de ce qu'elle pourrait perdre en suivant cette voie.



Mon avis



Si le premier  tome fut un coup de cœur pour moi, vous ne serez donc pas étonnés que le second fasse également partie de cette liste, à l'instar de la trilogie dystopique des Hunger Games qui reste malgré tout mon "chouchou".

Insurgent, le second volume de la trilogie Divergent, reprend à l'endroit même où nous avions laissé nos protagonistes : Tris, Tobias, Caleb et tous les autres.

Dans ce nouvel opus, on ne risque pas de s'ennuyer, les scènes s'enchaînent, se bousculent jusqu'à en être parfois déroutantes et au point de ne plus savoir où l'auteur souhaite nous entraîner. Mais finalement, c'est exactement ce que l'on recherche : être déconcerté.

Les qualités de l'auteur à reprendre certains éléments fournis dans le premier tome sont à souligner. Veronica Roth possède une capacité désarmante à rassembler l'ensemble des petits détails laissés dans le premier volume pour enchaîner glorieusement sur ce second opus des plus impressionnants.
Les personnages de Tris et de Tobias sont toujours autant attachants, ils vont et viennent, s'interposent dans les différents factions et on finit par faire connaissance avec les sans-factions.

Le point positif de ce second tome, c'est donc véritablement l'action qui nous séduit et qui nous transporte dans notre lecture malgré quelques dénouements parfois un peu faciles de mon point de vue. Côté romance, l'histoire d'amour entre Tris et Tobias est ambigu tout au long du roman mais ce dernier n'est pas le point le plus essentiel que l'auteur a souhaité mettre le plus en avant.

Enfin, c'est avec précipitation que je me suis plongée  sur le dernier tome, car la fin de ce second volume nous pousse assurément à en connaitre le dénouement final.

mardi 2 septembre 2014

Les derniers jours du paradis - Robert Charles Wilson



Les derniers jours du paradis

Robert Charles Wilson
Editions Denoël Lunes d'Encre
344 pages
Catégorie : Science-fiction
Parution : 4 septembre 2014
Traduit de l'anglais (Canada) par Gilles Goullet



Quatrième de couverture


Alors que l'Amérique se prépare à fêter les cent ans de l'Armistice de 1914, un siècle de paix mondiale, d'avancées sociales et de prospérité, Cassie n'arrive pas à dormir. Au milieu de la nuit, elle se lève et va regarder par la fenêtre. Elle remarque alors dans la rue un homme étrange qui l'observe longtemps, traverse la chaussée... et se fait écraser par un conducteur ivre. L'état du cadavre confirme ses craintes : la victime n'est pas un homme mais un des simulacres de l'Hypercolonie, sans doute venu pour les tuer, son petit frère et elle. Encore traumatisée par l'assassinat de ses parents, victimes sept ans plus tôt des simulacres, Cassie n'a pas d'autre solution que fuir de nouveau.



Mon avis

Ce roman m'a été proposé dans le cadre de mon partenariat littéraire avec les Editions Denoël et je remercie une nouvelle fois Dana Burlac pour m'avoir fait découvrir cette toute nouvelle fiction de Robert Charles Wilson.

Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais encore jamais lu de roman de R.C Wilson. Ce tout nouvel auteur pour moi est une véritable découverte, son style est plaisant et son œuvre de fiction l'est également.

Si le début de l'histoire est plutôt étrange, l'intrigue nous amène progressivement à comprendre que malgré un début de lecture qui nous dépeint un monde identique à celui que nous vivons, il n'en est finalement rien. On constate rapidement qu'une forme de vie extra-terrestre, l'Hypercolonie, a décidé de faire de la planète Terre son sanctuaire sans que personne ne s'aperçoive de rien à l'exception d'une petite minorité d'êtres humains qui connaissent la vérité et qui, au péril de leur vie, tentent de rétablir la situation, et forment ce qu'ils appellent la Correspondence Society. Pour des raisons inconnues, la Terre se retrouve infiltrée par un organisme supérieur, l'Hypercolonie, et dont le seul et unique but est de manipuler l'humanité.

Dès le premier chapitre, on pénètre rapidement dans le vie de Cassie. A la lecture des premières lignes, une certaine sérénité est palpable. L'auteur nous dresse un portrait d'une vie plutôt tranquille pour Cassie  mais au fil des pages, rien de tout cela n'est vrai. A la minute où Cassie se retrouve à prendre la fuite après avoir vu un simulacre se faire heurter par une voiture devant chez elle, on comprend alors que l'intensité du récit commence déjà.

Le suspens est présent partout. L'auteur a jugé bon de nous narrer son histoire en utilisant deux groupes distincts de protagonistes. C'est d'ailleurs fort agréable d'avoir une vue globale et de suivre le déroulé de l'histoire en suivant soit le groupe de jeunes formés par Cassie, soit le groupe d'adultes rassemblant son oncle Ethan, Nerissa et W. Beck où l'auteur nous plonge dans des discours souvent très scientifiques. On arrive parfois à en perdre son latin.
Les personnages sont attachants et leur caractère tellement différent qu'il est facile de s'intéresser aux uns comme aux autres : Cassie, Léo, Beth, Ethan, Nerissa et W. Beck.

La plume de l'auteur est agréable et relativement facile à lire. Le concept de l'histoire en elle-même est plutôt efficace même si la base du récit reste classique avec une fiction somme toute déjà vue. J'aurai d'ailleurs apprécié que l'auteur nous dévoile davantage de choses sur cette fameuse Hypercolonie qui finalement reste plutôt mystérieuse à mes yeux. J'ai malgré tout passé plusieurs bonnes fins de soirées en compagnie de ce roman que je recommande.

Note : 8/10

À paraître chez Denoël Lunes d'Encre (Septembre 2014). 
Et si vous souhaitez vous procurer "Les derniers jours du paradis" de Robert Charles Wilson, le lien est le suivant : http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Lunes-d-encre/Les-derniers-jours-du-paradis