Petite présentation (par Cécile V.)

Petite présentation By Cécile V.

Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Verba volant. Scripta manent.

Nombre total de pages vues

mercredi 18 juin 2014

Ma chronique sur le Tome 1 de la trilogie des "Hunger Games" de Suzanne Collins




Tome 1 Hunger Games version epub pour liseuse Kindle














Synopsis

Imaginez un lointain futur, des États-Unis dont il ne reste plus que douze districts. Imaginez que tous les ans soient organisés des Jeux de la faim, que le district vainqueur bénéficie d'un approvisionnement plus favorable en nourriture. Tout cela reste acceptable. Ce qui l’est moins, c’est la nature de ces jeux. Deux enfants de 12 à 18 ans sont tirés au sort dans chaque district et livrent combat dans l’arène. Il n’y a qu’un seul gagnant : celui qui survit… Le tout organisé comme un grand spectacle, une véritable téléréalité de l’horreur, et imposé à la population. Katniss s’est portée volontaire pour remplacer sa petite sœur tirée au sort. Elle va refuser de se plier à cette mascarade sordide. Un cycle coup de poing qui s’interroge à la fois sur le voyeurisme, les excès du pouvoir et la limite qui sépare l’humanité de la bestialité ! Hunger Games est une trilogie aussi intelligente que troublante, qui ne laisse jamais le lecteur insensible, quel que soit son âge.




Mon avis

J'ai tout simplement dévoré ce 1er tome.
J'en connaissais déjà plus ou moins son contenu pour avoir vu le tome 1 et 2 en film. Habituellement je lis toujours le roman en premier pour ensuite en visionner un éventuel film.  A croire d'ailleurs qu'il y a un manque d'imagination de la part des réalisateurs ces derniers temps car on voit de plus en plus de cinématographies tirées de romans à succès depuis quelques années. Bref, je ne suis pas ici pour vous parler du film mais du roman de Suzanne Collins.

Les Hunger Games c'est en résumé, une dystopie, un monde fictif et cauchemardesque : c'est le monde de Panem.
La nation de Panem  a connu son existence durant une période plus ou moins inconnue suite à la destruction de la civilisation actuelle. Panem est située principalement sur la côté ouest de l'Amérique du Nord, et, le Capitole, lui, s'est établi dans une région autrefois connue sous le nom des montagnes Rocheuses. Panem est entièrement dirigée par une dictature à parti unique semblant être régentée par le président Snow. Elle apparaît comme la société dominante en Amérique du Nord mais aucune autres civilisations au-delà de Panem n'a été mentionnées, bizarre,...

Panem est issue de l'expression latine "panem et circenses" se traduisant littéralement  "du pain et des jeux de cirques", soutenue par l'exigence d'une classe dirigeante oisive et utilisée pour décrire des divertissements adoptés pour détourner l'attention du public des questions plus importantes..
En effet, soixante quatorze ans après le début de l'histoire, les 13 districts se sont rebellés contre le Capitole mais cette rébellion a été réprimée et le district 13 s'est même vu  détruit. En punition de cette dissidence, les districts restants, les 12 districts demeurant sont  désormais au service du Capitole. Chaque district est spécialisé dans une industrie et la quasi-totalité de leur production profite au Capitole, qui lui, vit dans la luxure, contrairement à la population des différentes circonscriptions.

Les conditions de vie n'étant pas suffisantes, pour rappeler aux membres de chaque districts de ne jamais se rebeller, le Capitole organise chaque année un jeu de télé-réalité : deux membres de chaque district, un garçon et une fille, sont appelés à combattre dans une arène immense et à s'entretuer les uns  les autres, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul vainqueur. Afin de montrer que la Capitole dispose d'un pouvoir absolu et afin de souligner aux habitants qu'ils ne cesseront jamais de payer pour leurs ancêtres qui se sont insurgés, un jeu cruel et sacrificiel a été inventé : les Hunger Games
 La loi à Panem est cruelle et brutale.

Ce premier tome commence tout doucement. On nous dresse en une trentaine de pages un portrait de ce qu'est la Loi de Panem, des districts et du Capitole.
La narration se fait par le biais du personnage principal, Katniss Everden, qui va s'engager à participer aux jeux pour sauver sa petite sœur Primrose d'une mort certaine alors que cette dernière avait peu de chance d'être tirée au sort.
Au risque de spoiler, je préfère rester brève concernant l'histoire, le dénouement et les détails de ce premier tome qui est tout simplement un chef-d'oeuvre. Les personnages de ce 1er tome sont attachants malgré le caractère parfois asocial de l'héroïne, Katniss, que j'adore.


Si vous hésitiez encore à lire cette trilogie à succès, vous pouvez vous jeter à corps perdu dans sa lecture, vous ne serez pas déçus.